Tapez un mot pour ouvrir la recherche

Loading

Development of better biologicals as a more sustainable approach to Canadian agriculture

La recherche proposée éclairera les mécanismes au moyen desquels le consortium microbien EVL stimule la croissance des plantes, le mode d’action de chaque souche utilisée et la manière dont les souches agissent collectivement. Ces éclaircissements joueront un rôle essentiel dans le développement intelligent de nouveaux produits EVL.

Le projet consistera en premier lieu à déterminer si l’amélioration de la croissance des plantes provient des substances libérées par les souches du consortium dans l’environnement. Nous établirons la nature des substances produites qui favorisent la croissance des plantes et utiliserons l’activité des substances excrétées par chaque souche comme indicateur de la manière dont chaque souche augmente la productivité ainsi qu’à titre de marqueur de la présence et de la prévalence des souches dans le consortium afin de déterminer le niveau de la contribution réelle de chaque souche à l’amélioration de la croissance des plantes. Enfin, nous déterminerons les effets des stimuli environnementaux compétents sur la production de substances qui stimulent la croissance et la capacité du consortium et de ses éléments à améliorer la croissance des plantes.

SynAgri participera au présent projet dans le cadre d’activités financées par le CRSNG relatives aux effets du consortium EVL sur la croissance des plantes dans une variété de conditions environnementales que l’on rencontre au Québec et offrira une meilleure compréhension des possibilités offertes par le consortium pour améliorer la croissance des plantes en général. Les travaux EVL proposés ici permettront de mieux comprendre comment chaque souche du consortium contribue à ces effets et comment les conditions environnementales transforment l’efficacité de ces contributions et clarifieront les conclusions tirées de la partie des travaux réalisée par SynAgri.

La recherche proposée aboutira à une meilleure compréhension de la contribution de chaque souche du consortium EVL actuel à l’amélioration de la croissance des plantes et du rôle joué par les substances produites par chaque souche. De nouveaux produits seront créés grâce à de nouvelles combinaisons de : souches spécifiques, substances produites par les souches spécifiques ou souches-substances. De manière plus générale, la recherche positionnera le Québec comme chef de file dans domaine tout nouveau et en expansion rapide de l’exploitation du microbiome végétal et générera de nouvelles activités commerciales ainsi que des occasions d’emploi améliorées dans la province. Ainsi, l’agriculture au Québec – et ailleurs grâce aux exportations québécoises – deviendra plus durable et plus écologique.

Donald Smith

Professeur
Université McGill

Contribution du CRIBIQ

352 466 $

Partenaires

Industriels participants:

  • EVL Global

  • SynAgri

IRPQ:

  • McGill University