Type a word to start your search

Loading

Development of innovative approaches for bioleaching of low-grade and refractory gold ores in cold climate

L'or est finement dissiminé dans une matrice minérale sulfuré qui contient du pyrite et d'arsénopyrite. Cette fraction d'or n'est pas récupérée avec des procédés classiques tels que la cyanuration. Même avec un grillage oxydant ou une oxydation sous pression, l'or n'est toujours pas récupéré en teneur élevée. Différentes bactéries oxydant le fer et le soufre sont utilisées pour oxyder et dissoudre les minéraux sulfurés métalliques. Dans ce contexte, il est proposé de mettre à profit les capacités de certaines espèces des microorganismes procaryotes pour catalyser la dissolution oxydative des minéraux sulfurés et faciliter l’extraction des métaux. Dans le cas des minerais sulfurés de faible teneur, l’approche de la biooxydation en tas, utilisant des bactéries chimiolithotrophes, est économiquement intéressante. Cependant, la biooxydation en tas de minerai sulfuré de basse teneur dans un climat froid introduit un degré de complexité. La complexité de la communauté bactérienne est plus prononcée dans les tas à cause des variations spatiales, physiques, chimiques et minéralogiques. L'ajustement de la croissance bactérienne dans une plage de températures et l'optimisation de la modélisation du bilan thermique, ainsi que des paramètres opératoires tels que les taux d'irrigation et d'aération sont d'une importance capitale pour optimiser l'oxydation des minéraux sulfurés. Par conséquent, l’objectif principal de cette partie est de tester un nouveau concept de biolixiviation en tas en condition nordique en vue de la récupération de l'or à partir des minerais sulfurés aurifères et de la réduction et/ou le remplacement de la consommation de cyanure. L'optimisation de biolixiviation sera réalisé à l'échelle du laboratoire en utilisant des colonnes de percolation. L'approche en tas sera également menée à une échelle pilote sur le site  minier du partenaire d'Agnico-Eagle. Pour surmonter les contraintes liées aux basses températures, les nouvelles approches développées au CTRI seront testées et l'optimisation des paramètres de croissance bactérienne, de la température, des taux d'irrigation et d'aération sera réalisée.

Sara Magdouli

CTRI

CRIBIQ's contribution

$ 400 000


Partners

Industrial participants :

  • Agnico-Eagle La Ronde
  • Sanexen Services environnementaux Inc.
  • Technosub

QPRI*
*Quebec public research institutes :

  • CTRI