Tapez un mot pour ouvrir la recherche

Loading

Biovalorisation de la carapace de crustacés en chitosan : production durable au Québec d'une biomolécule à haute valeur ajoutée.

Le chitosan est un matériau à haute valeur ajoutée utilisé pour les applications biomédicales, de traitement de l'eau, d'engrais et de bioplastique. Ce matériaux est issu de l'extraction et la transformation de la chitine, à partir de déchets de crustacés, une bio-ressource sous-exploitée au Québec. En effet, le procédé actuel pour y accéder repose sur l'utilisation de liquides chauffés, visqueux et hautement corrosifs, et conduit à la formation d'effluents aqueux difficiles et coûteux à traiter. Ces limitations économiques et écologiques freinent le développement au Québec d'une telle technologie. L'équipe du Dr. Moores a récemment découvert une nouvelle méthode de transformation de la chitine en chitosan basée sur les principes de mécanochimie et du vieillissement où les réactions se font exclusivement en phase solide. Ce procédé consomme moins d'énergie et de ressources et génère moins de déchets. Il est également possible de le mettre à l'échelle, ce qui a déjà été validé à l'échelle du kg. De plus, cette méthode produit du chitosan de haut poids moléculaire (PM), un nouveau matériau qui ne peut pas être fabriqué par des techniques conventionnelles. Ce projet a 3 objectifs: 1) adapter le procédé à partir de différents biorésidus marins; (2) valider la mise à l'échelle dans un pilote représentatif du procédé industriel, i.e. 50kg; 3) améliorer le procédé pour cibler un chitosan avec un PM actuellement sur le marché, afin de répondre à la demande actuelle.

Marc Fafard

Vice President
L'or Rouge de la Côte-Nord Inc.

Contribution du CRIBIQ

97 495 $


Partenaires

Industriels participants :

L'Or Rouge de la Côte-Nord Inc.