Tapez un mot pour ouvrir la recherche

Loading

Création d’une nouvelle génération de produits cosméceutiques à partir d’un actif breveté issu de biomasse de microalgues

Le présent projet collaboratif entre DCP dermoScience et SCF Pharma vise à développer une nouvelle gamme de produits cosméceutiques à partir d’un actif d’origine marine (microalgues) produit à Rimouski. Cet actif breveté est composé de monoglycérides d'acides gras oméga 3 qui ont subi un processus de potentialisation par une oxydation enzymatique (MAG-OX). Ces MAG-OX sont un véhicule pour les médiateurs de résolution de l’inflammation que sont les acides gras oméga-3 oxydés. En effet, les oméga-3 doivent être oxydés in-vivo pour avoir les effets bénéfiques que l’on connaît.

La présence d’antioxydant empêche cette métabolisation et c’est pour cette raison que plusieurs études sur les oméga-3 ne donnent pas les résultats toujours escomptés. Les MAG-OX peuvent donc être formulés avec des antioxydants afin d’empêcher la formation de radicaux libres tout en conservant l’activité des oméga-3. Les lipides utilisés pour la synthèse de l'actif sont issus d'une biomasse de microalgues cultivée au Québec. Des études en biologie moléculaire réalisées par SCF Pharma ont démontré que les MAG-OX possédaient de très bonnes propriétés anti-inflammatoires, antiâges (synthèse de collagène)

et améliore les fonctions bioénergétiques de la peau humaine reconstituée in vitro. Ces propriétés fonctionnelles et font un actif de choix pour l’élaboration d’une gamme de produits innovants pour un vieillissement en santé de la peau et pour conter les dommages subis lors d'agressions telles que la pollution, les infections virales ou bactériennes. De plus, dans le contexte d’une pandémie comme celle de la COVID-19, la peau est mise à rude épreuve par le port quotidien d’équipement de protection individuelle tels les masques ou les gants.

Contribution du CRIBIQ

90 408 $